Manon Massé

Manon Massé, une solidaire de la première heure qui ne lâche jamais

Manon Massé est co‑porte‑parole de Québec solidaire depuis 2017 et députée de Ste-Marie-St-Jacques depuis 2014. Pour retracer l'engagement communautaire et politique de Manon, au-delà de ces deux titres récents, il faut toutefois reculer sur trois décennies.

Photo de Manon Massé
Photo de Manon Massé
1963
1963

Manon Massé siège à l'Assemblée nationale depuis le 7 avril 2014. Née à Windsor, en Estrie, le 22 mai 1963, elle grandit dans une famille de la classe populaire avant d'entamer des études en théologie à l'Université de Montréal.

Manon, comme tout le monde l'appelle, commence sa carrière au Comité social Centre-Sud, exerçant la pratique de l'éducation populaire auprès des familles démunies d'un quartier qui, à l'époque, est encore fortement ouvrier.

1995

Elle joue un rôle de premier plan dans la Marche du pain et des roses de 1995, une marche de dix jours contre la pauvreté dont les revendications mènent notamment à l'adoption d'une loi sur la perception automatique des pensions alimentaires. En 2000, elle coordonne la Fédération des femmes du Québec (FFQ) au moment de la grande mobilisation de la Marche mondiale des femmes.

2006

Aux côtés de Françoise David, elle est la toute première candidate de Québec solidaire après sa fondation, en 2006, et devient la troisième députée solidaire au terme de sa 5e campagne.

À l'Assemblée nationale, Manon Massé se démarque par son franc-parler rafraîchissant, son intégrité et ses interventions sur le travail, l'environnement, les droits des femmes et des personnes LGBTQ ainsi que la lutte contre la pauvreté. Législatrice infatigable, elle dépose sept projets de loi.

« Toute ma vie, j'ai travaillé pour prendre soin des gens. Je me suis battue pour le monde ordinaire contre une classe politique qui a vendu au plus offrant nos ressources naturelles et coupé dans nos hôpitaux et nos écoles. Aujourd'hui, on vous propose un projet politique différent. Des mesures nécessaires pour que le Québec puisse relever les défis du 21e siècle et que personne ne soit laissé derrière. Je ne vous laisserai pas tomber. »

— Manon Massé

2017

Après avoir mobilisé le « fier monde » de Sainte-Marie–Saint-Jacques contre la proposition de rayer la circonscription de la carte électorale, elle est élue co‑porte‑parole de Québec solidaire en mai 2017 avec le député de Gouin, Gabriel Nadeau-Dubois, qui a succédé à Françoise David.

2018

2018

Manon a lancé en mai 2018 son autobiographie intitulée Parler vrai, aux éditions Écosociété.